La Table de concertation des personnes aînées détient désormais un rôle des plus déterminants dans l’avenir du vieillissement en santé dans notre région.

Elle est à l’affût des réalités quotidiennes des personnes aînées et des moyens d’agir pour maintenir leur santé globale. Elle conçoit le vieillissement en santé comme un processus qui prend racine dans les forces et les perceptions de chaque personne vis-à-vis des changements que le fait de vieillir apporte, mais aussi dans le dynamisme des collectivités de la région.

Favoriser le vieillissement en santé, tant individuellement que collectivement, c’est :

  • améliorer les aptitudes individuelles, les compétences sociales et la capacité d’adaptation au changement
  • se préoccuper de la qualité des milieux de vie, de l’environnement physique, des conditions de travail, de la sécurité
  • continuer de contribuer à la collectivité, de développer des liens sociaux, et pouvoir recevoir l’aide appropriée si nécessaire
  • adapter les valeurs, structures et mécanismes du réseau de la santé et des services sociaux aux besoins des personnes vieillissantes, de la prévention aux soins de fin de vie
  • développer des programmes et politiques publics adaptés à la réalité du vieillissement de la population

Agir en fonction de ces 5 axes principaux permet d’éviter l’apparition de problèmes de santé, mentale ou physique, de détecter et traiter précocement ceux qui apparaissent malgré tout et de gérer efficacement les conditions chroniques qui affectent la qualité du vieillissement.

VES Diagramme 1

Vieillir en santé implique d’agir en visant l’équité et la solidarité sur le plan social, ainsi que l’indépendance et la dignité sur le plan personnel. La Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent travaille pour que cet équilibre soit atteint dans notre région. 

Le vieillissement au Bas-Saint-Laurent, quelques chiffres