Pour être admissible au Prix Hommage Aînés, le candidat ou la candidate :

  • doit être une personne aînée et résider au Bas-Saint-Laurent;
  • doit avoir consacré bénévolement temps et énergie à l’amélioration de la condition de vie des personnes aînées;
  • doit avoir à son actif des réalisations associées à un ou à plusieurs des domaines d’activité suivants : l’amélioration de la qualité de vie des personnes aînées; la participation et l’intégration sociales des personnes aînées; la défense des droits et de la condition des personnes aînées et le soutien aux personnes aînées vulnérables.

Le visuel du Prix Hommage Aînés représente le citoyen engagé qui laisse une empreinte positive à travers le temps. Il évoque la réussite, l’innovation, l’énergie et l’honneur dont font preuve, chaque jour, les lauréates et les lauréats.

Vous désirez soumettre votre candidature pour l’année en cours? Consultez notre article Le Prix Hommage Aînés : Une façon de reconnaître nos grands bénévoles dans le Bas-Saint-Laurent afin d’obtenir plus de détails sur le mode de sélection et les critères d’admissibilité.

 

M. Marcel lebel – lauréat du Prix Hommage Aînés 2018

csm 01 Bas St Laurent 2018 3b28c1a23b

De gauche à droite : la présidente de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent, Mme Gisèle Hallé, le lauréat, M. Marcel Lebel et la ministre, Mme Margerite Blais

Parallèlement à sa carrière en éducation comme enseignant et directeur d’école, Marcel Lebel a toujours été engagé au sein d’organismes communautaires. Dès le début de sa retraite, son action bénévole s’intensifie auprès des aînés. Son but ultime : améliorer la qualité de vie des personnes vieillissantes.

Depuis 19ans, il préside l’Association québécoise des directeurs et directrices d’établissement d’enseignement retraités – Bas-Saint-Laurent. Par ailleurs, pendant 10ans, il préside le « Forum de la population » organisé par l’Agence régionale de santé et des services sociaux de sa région. Cet engagement lui donne des occasions privilégiées d’échanger avec ses concitoyens sur les questions intergénérationnelles.  

En 2001, Marcel Lebel participe à la fondation de la Table de concertation des aînés du Bas-Saint-Laurent. Il y siège 15ans d’abord au poste de vice-président, puis à celui de président pour les 6 dernières années, soit jusqu’en 2016. Il assure le développement de l’organisme et collabore de façon constante et intense aux différents dossiers, entre autres comme représentant de la Table régionale aux trois premières années des visites d’appréciation en CHSLD, au programme «Vieillir en santé» et à titre de rédacteur du bulletin d’information.

Pendant six ans, Marcel Lebel s’est aussi impliqué à la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec. Parmi bon nombre de mandats, il a été associé à la préparation et à la présentation de mémoires soumis en commission parlementaire concernant les aînés vivant en résidences privées et en CHSLD et le soutien aux proches aidants.

Grand collaborateur au programme Municipalité amie des aînés (MADA) et à l’Entente spécifique pour les aînés du Secrétariat aux aînés et de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent, il milite en faveur de la participation sociale des aînés et de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Ses multiples engagements comme proche aidant auprès de trois tantes de même que ses 10 années de bénévolat à la Popote roulante sont autant d’exemples du dévouement sans borne de Marcel Lebel pour le bien-être des personnes aînées de sa région.

Mme Madeleine Perreault – lauréate du Prix Hommage Aînés 2017

 01 Bas Saint Laurent 2017

De gauche à droite : la présidente de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent, Mme Diane Imbeault, la lauréate, Mme. Madeleine Perreault et la ministre, Mme Francine Charbonneau

Portait de cette citoyenne engagée

Native de La Rédemption, mère de 2 enfants et grand-mère de 5 petits-enfants, madame Madeleine Perreault compte un nombre impressionnant de réalisations qu’elle a menées pour le bien-être des aînés.

Femme de coeur et femme d’affaires, elle a apporté du soutien aux personnes aînées autant par des actions ayant des impacts plus globaux (ouverture d’un service de vêtements usagés, implication au Carrefour 50 +, implication au conseil municipal de La Rédemption, participation à la Table vieillir en santé de La Mitis…) que par des actions de proche-aidante (soutien à sa belle-soeur, bénévole au CAB de La Mitis, bénévole à l’organisme communautaire Perce-Neige, etc.).

Mme Madeleine Perreault n’a pas peur de participer à des projets innovants comme l’a démontré son implication dans le premier plan stratégique de développement socio-économique rural du Haut-Pays de La Mitis, dans l’adoption de la Politique familiale municipale et intergénérationnelle ainsi que dans la réalisation de nombreux projets qui en ont découlé.

M jEAN-GUY DIONNE – lauréat du Prix Hommage Aînés 2016

jean guy dionne PHA

De gauche à droite : la présidente de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent, Mme Diane Imbeault, le lauréat, M. Jean-Guy Dionne et la ministre, Mme Francine Charbonneau

Natif de Mont-Joli, père de cinq enfants et grand-père de six petits-enfants, monsieur Jean-Guy Dionne a fait carrière pendant 38 ans dans le réseau de l’éducation, dont 17 ans dans 5 réserves amérindiennes. Professeur d’éducation physique reconnu pour son dynamisme, il a été un modèle pour tous les jeunes en démontrant l’importance « d’un esprit sain dans un corps sain ».

Maintenant à la retraite, il continue de mener une vie active marquée par un engagement communautaire soutenu. Il s’implique notamment dans la réalisation de la 1re édition des Jeux d’hiver des 50 ans et plus de l’Acadie-Québec. En février dernier, il investit son énergie dans le comité des Jeux des aînés de 2018 en faisant la promotion d’une catégorie de hockey pour les 70 ans et plus.

Toujours convaincu des bienfaits de l’activité physique pour la santé des aînés, il innove, en 2015, avec la mise en place d’appareils d’exercices physiques le long de la piste cyclable de la ville de Mont-Joli. Son leadership et sa motivation attirent un nombre grandissant de membres aux pratiques hebdomadaires des activités Viactive et de loisirs récréatifs de son club, qui en totalise plus d’une douzaine sur le territoire de La Mitis. Rapidement, le nombre de journées d’entraînement interclubs croît rapidement, créant de bons moments de camaraderie.

À titre de membre fondateur de Retraite Action Rimouski-Mitis, il implante un programme de sorties à caractère ludique et récréatif pour les aînés résidents de ces deux MRC.

À l’orée de ses 70 ans, l’activité physique et l’engagement social de monsieur Dionne démontrent clairement l’importance d’être actif, heureux et de développer un bon réseau d’amis.

 

Mme Béatrice Michaud – lauréate du Prix Hommage Aînés 2015

beatrice michaud laureate prix aines 2015

De gauche à droite : la ministre, Mme Francine Charbonneau, la lauréate, Mme Béatrice Michaud, et le président de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent, M. Marcel Lebel.

Enseignante à la retraite, Mme Béatrice Michaud a exercé sa profession auprès d’enfants en difficulté d’apprentissage et de troubles de comportement. Elle fait aussi partie de nombreux comités bien ancrés dans sa communauté, tous tournés vers l’aide aux personnes plus défavorisées de la société.

Parmi ses réalisations, on compte la cofondation du Jardin communautaire de Rivière-du-Loup, organisme au C.A. duquel elle siège, et diverses implications :

  • au Carrefour d’initiative populaire de Rivière-du-Loup, organisme communautaire voué à contrer l’appauvrissement des personnes à faible revenu de la MRC de Rivière-du-Loup;
  • chez Amico Saint-Ludger, organisme d’aide aux personnes défavorisées;
  • et pour la Commission spéciale sur la question de Mourir dans la dignité. 

En 2003, Mme Michaud était récipiendaire du Mérite municipal Yves Godbout, une reconnaissance décernée annuellement à des citoyens émérites de la Ville de Rivière-du-Loup qui ont participé au mieux-être de leur collectivité. Ce prix reconnaît l’excellence des leaders qui, par leur travail, ont contribué à faire de la ville un chef de file dans plusieurs domaines au Québec. La Ville de Rivière-du-Loup lui a également décerné le prix Citoyenne émérite pour son implication bénévole. Par ailleurs, le diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière a décerné à Mme Michaud une reconnaissance pour son bénévolat paroissial et diocésain

Mme Simonne Ouellet-Lapointe – lauréate du Prix Hommage Aînés 2014

1 Simonne Ouellet Lapointe

De gauche à droite : la ministre, Mme Francine Charbonneau, la lauréate, Mme Simonne Ouellet-Lapointe, et le président de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent, M. Marcel Lebel.

Le cheminement de Mme Simonne Ouellet-Lapointe a toujours été guidé par son cœur et le désir de briser l’isolement des personnes aînées. Voilà des moteurs qui ont permis au Centre communautaire pour aînés Relais Santé de Matane, dont elle est la fondatrice, de devenir une ressource pleinement appréciée dans son milieu.

L’organisme a pour mission de briser l’isolement des personnes aînées et des proches aidants en leur offrant des services répondant à leur besoins et en instaurant un réseau d’aide et d’entraide favorable à l’épanouissement de la personne. Par son volet La Sagesse en action, le Relais santé de Matane a aussi comme objectif de promouvoir l’implication des personnes aînées dans le milieu, de les valoriser et de leur permettre de partager leur sagesse et leurs savoirs. 

MONSIEUR MARCEL ST-PIERRE – Lauréat DU PRIX HOMMAGE AÎNÉS 2013

01 Marcel St Pierre

De gauche à droite : le ministre des aînés, Dr Réjean Hébert, le lauréat 2013, M. Marcel St-Pierre et le président de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent M. Marcel Lebel

Engagé dans son milieu, monsieur Marcel St-Pierre est apprécié par toutes les personnes qu’il côtoie. Son intégrité, sa générosité, son dynamisme, de même que son dévouement à de nombreuses causes de sa région en font un homme au parcours remarquable.

Entre 1975 à 1983, il a occupé la présidence provinciale de l’Association québécoise d’urbanisme et de l’association des offices municipaux d’habitation du Québec. En 1991, il a été déclaré la personnalité de l’année de sa ville.

Depuis plus de 40 ans, sa contribution a permis à plusieurs organismes, notamment la fondation du Club Lions de Rivière-du-loup et le Club des Ambassadeurs, de venir en aide à un grand nombre de personnes. Son engagement depuis 42 ans au sein de l’Office municipal d’habitation de Rivière-du-Loup, organisme qu’il préside actuellement, a rendu possible la construction de 350 unités de logements sociaux pour les familles et les personnes aînées. Plus de 650 personnes y sont logées.

En tant que président de la section Rivière-du-Loup de l’Association des droits des retraités, monsieur St-Pierre a par ailleurs collaboré étroitement à la mise sur pied d’un programme de formation de vigiles sur tout le territoire de la MRC de Rivière-du-loup. Leur rôle est de prévenir la maltraitance de même que les abus de toute sorte auprès des aînés.

Les nombreux accomplissements de monsieur St-Pierre font de sa longue expérience de bénévole un exemple des plus impressionnants et inspirants.

mADAME ROSE-HÉLÈNE BOUFFARD – LauréatE DU PRIX HOMMAGE AÎNÉS 2012

PHA2012 2 LI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : M. Marcel Lebel, président de la TCABSL. Mme Rose-Hélène Bouffard, récipiendaire du prix 2012, Dr Réjean Hébert, ministre des Aînés

La passion et la persévérance, voilà deux des qualités qui définissent madame Rose-Hélène Bouffard. Dévouée à sa communauté, madame Bouffard a assumé, pendant trois mandats, le rôle de mairesse de la municipalité de Sainte-Hélène. Aussi engagée dans divers regroupements, elle préside, pendant plus de 13 ans le Club des 50 ans et plus du secteur Kamouraska et s’investit pour la Fondation Héritage depuis sa création en 2000.

Femme active et passionnée, elle dirige également l’organisme d’économie sociale Services Kam-Aide inc., qui offre, entre autres, des services de soutien à domicile aux aînés ainsi que du soutien aux proches aidants. La mise sur pied du programme «Vie active» dans sa municipalité figure parmi les nombreuses réalisations de madame Bouffard. Ce projet permet de diminuer l’isolement des aînés et de les maintenir en meilleure santé.

Enfin, elle a travaillé à plusieurs égards pour que la représentation des femmes soit accentuée au sein de l’administration des organisations d’aînés.